#
  • Signalisation verticale
  • Signalisation horizontale
  • Les signaux lumineux
  • Les signaux des agents
  • Les règles de Priorités
  • Changer de direction
  • Croisement
  • Vitesse
  • Arrêt et Stationnement
  • Manœuvrer
  • Dépassement
  • Usage des feux
  • L'autoroute
  • Les angles morts
  • Conducteurs et passagers
  • les autres usagers
  • Conditions Météo et Nuit
  • L'automobile
  • Pneus
  • Tableau de bord
  • Droit et code de la route
  • Vous êtes ici :Cours>

    Conducteurs et passagers

    L'intallation au poste de conduite

    La meilleure position du conducteur à son volant est celle qui lui permet :

    • de voir la route et ses abords sans être gêné par les passagers ou les bagages.
    • d'agir avec rapidité et précision sur le volant et les autres commandes.
    • de se fatiguer le moins possible.

    Conséquences sur la conduite en cas de réglage incorrect

    Du siège

    Un réglage inadapté du siège à la taille du conducteur entraîne une position soit trop éloignée, soit trop proche de la planche de bord. La manipulation des commandes telles que les pédales ou le volant est moins efficace, imprécise et plus fatigante.

    Après s'être assis au fond du siège, le conducteur avance ou recule ce dernier et règle éventuellement sa hauteur, de façon à pouvoir enfoncer au maximum la pédale d'embrayage sans avoir à déplacer le bassin, avec la jambe légèrement fléchie. Il s'assure enfin du verrouillage du siège.

    Du dossier

    Un mauvais réglage de l'inclinaison du dossier entraîne une position soit trop couchée, soit trop droite, du conducteur. Une position trop couchée limite beaucoup le champ de vision du conducteur et l'oblige à se maintenir droit. La manipulation des commandes telles que le levier de vitesse ou le volant est moins efficace. Cette position peut se révéler fatigante (dos éloigné du dossier).

    L'inclinaison du dossier doit être réglée de façon à pouvoir saisir la partie supérieure du volant, les bras légèrement fléchis, et passer la cinquième vitesse, le dos bien calé au siège.

    De l'appui-tête

    L'absence d'appui-tête ou son réglage inadapté, c'est-à-dire pas assez proche de la tête, nuit au confort du conducteur et ne protégera pas son cou en cas de collision (le "coup du lapin ").

    Le conducteur doit régler son appui-tête pour qu'il soit très proche, sinon au contact, de la tête.

    L'ensemble du système appui-tête, ceinture, air-bag permet un maximum de sécurité. Si l'un de ces éléments fait défaut, la sécurité du conducteur peut s'en trouver altérée.

    Du volant

    Le réglage de la hauteur et éventuellement de la profondeur du volant est un élément de confort pour le conducteur.

    Le conducteur doit trouver une position médiane du volant, lui permettant de bien tenir ce dernier à droite et à gauche (position dite : "neuf heures et quart ou "dix heures dix ", par comparaison avec le cadran d'une horloge).

    Des rétroviseurs

    Un mauvais réglage des rétroviseurs limite le champ de rétrovision du conducteur, lequel percevra moins bien les informations utiles à sa conduite venant de l'arrière et des côtés droite et gauche du véhicule. Il augmente les angles morts (un angle mort est une zone sans visibilité depuis le poste de conduite ex : capot moteur, montants de toit, arrière du véhicule, etc.) et oblige le conducteur à accentuer ses contrôles en vision directe, notamment dans les situations telles que les changements de file, les dépassements ou encore les ralentissements.

    Les rétroviseurs sont bien réglés, si le conducteur voit certains repères sans bouger exagérément la tête.
    Le rétroviseur intérieur doit être réglé de manière à voir le haut de la vitre arrière dans le haut du rétroviseur.
    Le rétroviseur extérieur gauche doit être réglé de façon à voir la poignée de la porte ~rière dans l'angle inférieur droit du rétroviseur.
    Le rétroviseur extérieur droit doit être réglé de façon à voir la poignée de la porte arrière dans l'angle inférieur gauche du rétroviseur.

    De la ceinture de sécurité

    Lorsqu'une ceinture de sécurité n'est pas attachée, le conducteur n'est pas protégé en cas de choc. Les blessures peuvent être mortelles, même à 30 km/h, le corps n'étant pas retenu au fond du siège et la tête pouvant être projetée contre le volant ou à travers le parebrise. Les progrès techniques réalisés au niveau des dispositifs de retenue permettent de maintenir le confort de conduite. Il en est de même pour les passagers qui, non attachés, représentent de véritables "projectiles" en cas de choc.

    Pour un maximum de sécurité, la ceinture doit être correctement ajustée. Le conducteur attache sa ceinture en veillant à ce que les sangles soient bien à plat (non vrillées) et tendues. Il contrôle et, éventuellement, ajuste la bonne hauteur du point d'ancrage latéral. Il doit prendre l'habitude de boucler sa ceinture dès qu'il a mis le moteur en marche et avant de démarrer. Il est interdit d'utiliser des systèmes de blocage de la ceinture (pince,...) limitant sa tension.

    Chargement du véhicule

    Le poids maximal autorisé d'un véhicule (PTAC) ne doit jamais être dépassé. Il figure sur la carte grise, sur la plaque "constructeur" ou sur la plaque "de poids et surface" à l'avant droit pour les véhicules utilitaires et les remorques, à l'exception des caravanes.

    Toutes précautions utiles doivent être prises pour que le chargement d'un véhicule ne puisse être une cause de dommage ou de danger. La largeur ne doit pas dépasser 2,55 mètres, à l'arrière, le chargement ne doit pas dépasser de plus de 3 mètres, ne pas traîner sur le sol, et à l'avant, il ne doit en aucun cas dépasser l'aplomb avant du véhicule. A l'arrière, il doit être signalé par un dispositif réfléchissant homologué (lumineux de nuit ou par mauvaise visibilité) lorsqu'il dépasse 1 mètre. En hauteur, l'accès à certaines voies ou routes peut être interdit par la signalisation.

    Chargement intérieur, passagers, chargement extérieur, répartition

    A l'intérieur, le chargement (ou les passagers) ne doivent gêner ni les mouvements, ni la visibilité du conducteur. En règle générale, le nombre maximal de personnes figurant sur la carte grise doit être respecté. Les enfants de moins de 10 ans doivent être assis à l'arrière.

    En ce qui concerne la répartition des bagages, il convient de placer les objets lourds le plus bas possible, calés ou arrimés sur le plancher de la voiture au fond du coffre.

    A l'extérieur, après s'être assuré de la bonne solidité des galeries ou porte-bagages, attacher solidement les objets à transporter. Pendant le trajet, penser à vérifier régulièrement la fixation des objets. Le chargement du véhicule a une influence non négligeable sur la conduite (accélérations moins bonnes, freinage plus difficile, tenue de route en virage diminuée) et sur la consommation de carburant.

    Pour limiter la consommation et conserver la stabilité du véhicule il faut retirer tout poids inutile (ex: galerie vide), centrer et placer le chargement le plus bas possible dans le véhicule, et préférer une remorque pour les chargements lourds ou volumineux. Un coffre de toit permet le transport d'objets légers en limitant la résistance à l'air.

    Animaux domestiques, porte-vélos, porte-bagages, réglage des feux

    Un animal familier peut avoir des réactions imprévisibles qui surprennent le conducteur. Il est conseillé d'enfermer l'animal dans une cage ou un panier, de l'isoler par une barrière, ou bien de l'attacher de telle façon que ses mouvements ne puissent pas gêner la conduite.

    Lors de l'utilisation d'un porte-vélos, ou porte-bagages à l'arrière du véhicule, celui-ci ne doit masquer ni la plaque d'immatriculation, ni les feux. Sinon, il convient de rajouter un dispositif comportant une plaque d'immatriculation et tous les feux arrière en état de marche.


    Les feux avant du véhicule doivent être réglés en fonction de la charge. En effet, les feux d'un véhicule lourdement chargé au niveau du coffre par exemple peuvent éblouir les usagers que l'on croise, dans la mesure où le faisceau se trouve dirigé vers le haut.