#
  • Signalisation verticale
  • Signalisation horizontale
  • Les signaux lumineux
  • Les signaux des agents
  • Les règles de Priorités
  • Changer de direction
  • Croisement
  • Vitesse
  • Arrêt et Stationnement
  • Manœuvrer
  • Dépassement
  • Usage des feux
  • L'autoroute
  • Les angles morts
  • Conducteurs et passagers
  • les autres usagers
  • Conditions Météo et Nuit
  • L'automobile
  • Pneus
  • Tableau de bord
  • Droit et code de la route
  • Vous êtes ici :Cours>

    L'AUTOROUTE

    L'autoroute est une infrastructure différente des autres réseaux routiers à trois égards : vitesse, longueurs des trajets, densité de circulation lors des grands départs.

    L'autoroute est une infrastructure différente des autres réseaux routiers à trois égards :

    en raison des vitesse élevées pratiquées, le risque d'aggravation des accidents ou du sur accident est important,

    lors des longs trajets les risques de fatigue ou de diminution de la vigilance rendent indispensables des pauses régulières,

    en période de départ en vacances, la densité de la circulation et la modification fréquente de son rythme nécessitent une concentration soutenue du conducteur.

    Soyez vigilant

    La baisse de vigilance au volant, ou hypovigilance, est un phénomène qui concerne tous les conducteurs. Sur l'autoroute, c'est l'un des premiers facteurs d'accident mortel : la plupart de ces accidents se produisent la nuit (avec un pic entre minuit et 6 h) mais surviennent également le jour, en début d'après midi (entre 13 h et 16 h).

    L'hypovigilance se définit comme une diminution transitoire du niveau d'éveil. Elle commence par la petite absence de quelques fractions de seconde et peut aller jusqu'à la somnolence et même l'endormissement.
    Sur environ 4 h de conduite, les études montrent que, de jour comme de nuit, on peut constater jusqu'à 30 minutes cumulées de baisse de vigilance… A 130 km/h, cela correspond à 65 km parcourus avec un risque supplémentaire d'accident.
    Sachez aussi qu'en fin de parcours, alors que les conducteurs se croient toujours vigilants, les accidents liés à l'assoupissement sont beaucoup plus nombreux.

    C'est pourquoi pour être vigilant et effectuer son trajet en toute sécurité, il faut être en forme au départ et ... le rester jusqu'à l'arrivée.
    Aussi, obligez-vous à des pauses fréquentes de manière à ne pas dépasser 1h30 ou 2 h de conduite continue.
    Sur l'autoroute, les aires de repos (en moyenne tous les 15 km) et les aires de service avec une station essence (en moyenne tous les 40 km) sont faites pour votre détente : vous pouvez vous y relaxer, vous y restaurer et y dormir un peu. Et l'été, de nombreuses animations gratuites vous y accueillent. Profitez-en !

    Lors des repas, mangez léger et évitez les aliments trop riches en graisses. En voiture, aérez régulièrement votre véhicule et buvez, souvent et sans restriction,…des boissons non alcoolisées naturellement !
    Attention également aux nombreux médicaments qui favorisent l'endormissement.

    Pour rompre la monotonie d'un long trajet, parlez avec les passagers, écoutez la radio (sur autoroute, la fréquence FM 107.7 vous suit tout au long de votre trajet), évitez d'avoir le regard fixé en permanence devant vous et… n'hésitez pas à passer le volant.

    Evitez les vitesses excessives ; en respectant les limitations, vous diminuez la fatigue de conduite.

    Adaptez votre vitesse...

    Sur l'autoroute, il convient d'adapter en permanence sa vitesse au trafic, aux conditions de circulation (travaux, incidents,...), aux conditions météo, à son véhicule, etc. sans dépasser la vitesse de 130 km/ par temps sec, 110 km/h par temps de pluie et 50 km/h si la visibilité est inférieure à 50 mètres.

    Si vous utilisez la voie la plus à gauche pour dépasser, votre vitesse ne peut être inférieure à 80 km/h.
    Si, quand la circulation est fluide, vous roulez à moins de 60 km/h et qu'il n'y a pas de voie réservée aux véhicules lents, allumez vos feux de détresse. Si cette voie existe, empruntez-la.

    A savoir que sur autoroute :
    - la vitesse excessive ou inadaptée est relevée dans 1 accident mortel sur 3, généralement en tant que circonstance aggravante.

    ... et vos distances de sécurité

    Pour circuler en toute sécurité, il est nécessaire de pouvoir, en urgence, éviter la collision avec le véhicule qui vous précède et peut ralentir brutalement.

    Pour cela, une distance de sécurité suffisante doit être respectée entre les véhicules. On estime que cette "interdistance" doit être au moins égale à la distance parcourue par un véhicule en 2 secondes.

    Sur autoroute, observez le marquage au sol entre la voie de droite et la bande d'urgence : respecter un intervalle de deux traits permet de conserver une interdistance d'au moins deux secondes...
    "Un trait danger, deux traits sécurité"

    Partager l'autoroute

    Sur autoroute, il est indispensable de respecter quelques règles de cohabitation, notamment :

    ... entre véhicules légers et poids lourds

    En quelques chiffres, un camion c'est 16,50 m de long, 2,55 m de large, 4 m de haut et, donc, des contraintes et des réactions pas toujours bien connues des automobilistes.

    - Les véhicules français de plus de 12 tonnes sont obligatoirement équipés d'un limiteur de vitesse à 90 km/h. Il est donc important que l'automobiliste adapte sa vitesse quand il voit un poids lourd en dépasser un autre afin d'éviter un freinage trop brutal.

    - Malgré la puissance de son moteur, le poids lourd a besoin d'une grande distance pour atteindre sa vitesse maximale. Il convient de lui faciliter l'accès à l'autoroute.

    - A cause du gabarit et du poids, il est dangereux de faire un écart de direction ou un freinage brutal avec un véhicule lourd. Avant de s'insérer devant un camion, l'automobiliste doit vérifier que sa vitesse est suffisante : 100 km/h minimum.

    - Par temps de pluie, même peu abondante, les pneumatiques des camions évacuent une très grande quantité d'eau. Avant de dépasser un poids lourd dans ces conditions, il faut accélérer le mouvement des essuie-glaces et déboîter largement pour ne pas le frôler.

    - Lors de dépassement de poids lourds par vent fort, attention aux écarts de direction.

    - Lorsqu'un poids lourd est arrêté sur la bande d'urgence, il est prudent de s'écarter sur la voie de gauche.

    ... entre véhicules légers et motocyclistes

    Les motocyclistes ont des comportements particuliers sur autoroute…les autres usagers doivent les connaître pour en tenir compte dans leur conduite. En particulier, ils circulent sur la partie gauche de leur file.

    - Si on circule sur la file de gauche, il convient donc de surveiller dans son rétroviseur droit l'arrivée éventuelle d'une moto plus rapide.

    - Il ne faut jamais "mordre" sur la voie occupée par un motocycliste, ni gêner son évolution sur la chaussée.

    - Le déplacement d'air des automobiles et des poids lourds est dangereux pour les motocyclistes. En raison de leur instabilité il convient de considérer qu'il occupent la totalité de la voie sur laquelle ils circulent.

    Si vous tractez une caravane ou une remorque

    Tout caravanier est un conducteur occasionnel de véhicule articulé, confronté à des problèmes de conduite, de tenue de route et de freinage inhabituels.

    Avant de partir :
    - gonflez les pneus, au besoin par excès, et ayez une roue de secours en bon état
    - répartissez et arrimez bien les charges à l'intérieur de votre caravane.

    Sur autoroute :
    - ne dépassez pas la vitesse de 100 km/h
    - respectez les limitations locales de vitesses, particulièrement dans les descentes
    - attention au vent
    - si l'ensemble "automobile-caravane" a une longueur de plus de 7 m, vous êtes tenu de laisser, dans tous les cas, un intervalle de plus de 50 m avec le véhicule qui vous précède.
    - Dans les sections à plus de deux voies, vous ne pouvez utiliser que les deux voies de droite, même pour dépasser.

    Pour entrer sur autoroute

    Vous entrez sur l'autoroute par une voie d'accélération qui est mitoyenne de la voie de droite de la chaussée autoroutière sur environ 300 à 400 m de longueur.

    Attention, le trafic sur autoroute est prioritaire. Donc :
    - assurez vous qu'il existe un espace suffisant sur la file de droite
    - accélérez et ajustez votre vitesse à celle des véhicules entre lesquels vous allez vous insérer
    - signalez votre manœuvre en utilisant vos feux clignotants
    - exécutez la manœuvre sans hésitation pour ne pas gêner le trafic.

    Cependant, l'usager circulant sur la voie de droite peut faciliter l'insertion du véhicule qui entre sur l'autoroute, en se déportant au besoin sur la voie de gauche si la manœuvre est sans danger et le trafic fluide. Cette coopération est particulièrement utile quand un véhicule lourd veut s'engager sur l'autoroute.

    Occupation de la chaussée

    Sur autoroute, comme sur route, on circule à droite et on dépasse à gauche.
    Même si l'autoroute comporte trois ou quatre voies, il est obligatoire d'utiliser la voie la plus à droite, sans chevaucher la bande d'urgence.


    Deux exceptions à la règle :
    - lorsque le trafic est tel qu'il faut circuler en file ininterrompue. Dans ce cas, vous devez rester sur votre voie en évitant de changer de file et vous adoptez la vitesse d'écoulement.
    - lorsqu'il existe à l'extrême droite de la chaussée une voie réservée aux véhicules lents, à n'utiliser que si votre vitesse le justifie (en dessous de 60 km/h).

    Attention, il ne faut pas confondre bande d'urgence et voie de circulation : la bande d'urgence ne fait pas partie de la chaussée et la circulation y est interdite.

    Pour changer de file

    Sur autoroute, la notion de file est primordiale et tout véhicule qui quitte sa file n'a pas la priorité . Cette règle s'applique à tout changement effectué lors :
    - d'un dépassement
    - d'un rabattement sur la voie de droite
    - d'une entrée sur l'autoroute à partir de la voie d'accélération
    - en fin de voie réservée aux véhicules lents.

    Avant d'entreprendre un changement de file, vérifiez dans les rétroviseurs que la voie est libre, signalez votre manœuvre en utilisant les feux clignotants, enfin déboîtez sur la file de gauche largement à l'avance et rabattez-vous largement après le véhicule doublé en indiquant votre nouveau changement de file à l'aide du clignotant.

    Pour dépasser un autre véhicule

    Le dépassement s'effectue impérativement par la gauche.
    Après chaque dépassement, vous devez vous rabattre sur la voie de droite en vous assurant qu'un espace suffisant permet votre insertion sur cette voie.

    Si, en étant sur la voie de gauche, un véhicule plus rapide vous rattrape, vous devez lui céder le passage en vous rabattant sur la voie de droite, même si vous roulez à 130 km/h…A l'inverse, si vous demandez le passage, ne talonnez jamais le véhicule qui vous précède.

    La manœuvre de dépassement sur autoroute est différente de la manœuvre sur route où il faut occuper le moins longtemps possible la voie de gauche. Au contraire, sur autoroute, rien n'empêche de déboîter largement à l'avance et de se rabattre largement après.

    Pour sortir de l'autoroute

    La manœuvre de sortie s'opère uniquement à partir de la voie de droite de l'autoroute. Il vous faut donc, à l'approche de la sortie, rejoindre cette voie suffisamment à l'avance.

    Signalez votre intention de sortir en mettant votre clignotant dès le début de la manœuvre. A l'abord de la bretelle de sortie, ralentissez progressivement sans freiner.

    Dès que vous avez commencé à déboîter, poursuivez la manœuvre jusqu'au bout. Si vous avez des doutes sur l'itinéraire et pensez vous être trompé de sortie, poursuivez votre manœuvre de sortie jusqu'au bout : vous pourrez revenir sur l'autoroute…sans supplément de prix.

    A l'inverse si vous avez dépassé la bonne sortie, continuez jusqu'à la prochaine : n'engagez jamais de manœuvre de marche arrière sur l'autoroute, même sur la bande d'urgence . C'est interdit et extrêmement dangereux.

    L'arrivée au péage

    L'information sur les tarifs et les modes de paiement est le plus généralement associée à une signalisation de limitation de vitesse : respectez-la, vous serez dans de meilleures dispositions pour :
    - lire les informations relatives au péage
    - choisir le mode de paiement qui vous convient et chercher la voie qui correspond
    - freiner et vous arrêter à la barrière de péage.

    Une fois que vous avez fixé votre choix sur un couloir de passage, allez-y sans hésitation, en prévenant les véhicules qui suivent de votre mouvement et sans changer de file au dernier moment.